Comment tomber enceinte avec fécondation in vitro

Comment tomber enceinte avec fécondation in vitro

14 janvier 2021 0 Par Beatrice

Un couple a peut-être essayé pendant plus d’un an ou même plus d’atteindre l’état béni de la parentalité, mais avec peu de succès. Par frustration, ils sont susceptibles de rechercher des moyens alternatifs permettant à la femme de devenir enceinte et de devenir mère. La fécondation in vitro et les techniques de procréation médicalement assistée sont courantes de nos jours et les couples recourent à ces moyens pour satisfaire leurs désirs.

Fécondation in vitro (FIV)

Dans ce processus, l’ovulation d’une femme est contrôlée avec précision et l’ovule est retiré des ovaires. Le sperme du mâle est utilisé pour féconder l’ovule conservé dans un milieu fluide. L’ovule fécondé, ou zygote, est ensuite réimplanté dans l’utérus de la femme pour une grossesse qui aboutit finalement à l’accouchement. Les médecins recommandent cette méthode lorsque le sperme du partenaire masculin n’est pas capable de féconder l’ovule de manière normale ou lorsqu’il y a un blocage physique dans le système reproducteur féminin qui empêche la fécondation. L’ovule doit être sain, le sperme prélevé sur le mâle est vérifié pour sa capacité à imprégner l’ovule et l’utérus est vérifié pour s’assurer qu’il peut retenir et nourrir le zygote. Même les meilleures techniques n’aboutissent qu’à un taux de réussite de 35%.

Risques et complications

Les ovaires douloureux et enflés sont fréquents chez les femmes subissant une procédure de FIV. Les brûlures d’estomac, les nausées et la perte d’appétit sont d’autres effets secondaires. Une femme peut avoir des douleurs abdominales, des vomissements et des saignements ainsi qu’une infection par ce processus. Lors du transfert du zygote, si plus d’un embryon est transféré, cela pourrait constituer un danger pour l’enfant à naître ainsi que pour la mère. Si l’œuf fécondé devait être implanté dans les trompes de Fallope, il faudrait une intervention chirurgicale immédiate pour détruire le fœtus.

Alternatives à considérer avant de se lancer dans la FIV

La FIV peut avoir ses avantages, mais elle comporte également des risques associés. Un couple pourrait envisager d’autres alternatives avant de finalement choisir la FIV comme seule issue. Il y a quelques techniques de l’esprit et du corps à considérer. Ce sont des thérapies à long terme qui fonctionnent pour la plupart des couples de manière naturelle et saine.

Le yoga offre un moyen naturel et facile d’atteindre un équilibre corps-esprit. Les fonctions des organes internes sont harmonisées et un physique rajeuni ainsi que l’esprit augmente la fertilité et les chances de conception.

L’acupuncture et l’acupression sont originaires de Chine et reposent sur la méthode consistant à appliquer une pression sur des centres nerveux ou des méridiens spécifiques du corps pour rétablir l’équilibre et l’harmonie, ce qui se traduit par un bien-être général.

Les autres techniques sont la méditation, la spiritualité et les prières. L’imagerie guidée impliquant la concentration sur des images spécifiques fait partie des autres techniques que les couples expérimentent avec plus ou moins de succès. Avant de se lancer dans la FIV, une procédure drastique, un couple devrait essayer ces solutions holistiques et ils pourraient probablement réussir à concevoir. Mais pour des résultats rapides la fécondation in vitro reste la meilleure solution en 2021.